vendredi , 24 mai 2019

Traverser le rio Pacuare au Costa Rica en rafting !

La topographie montagneuse régulièrement nourrie par les pluies tropicales du Costa Rica fournit un parfait territoire pour faire du rafting tout au long de l’année. De plus, ses eaux claires permettent de marier simultanément sport, aventure et observation de la nature.

excursion14

Quand on parle de ce genre d’activité dans ce pays, on ne peut pas zapper le rio Pacuare. Ce fameux fleuve prend sa source dans la cordillère de Talamanca. De plus, sur son chemin il permet de découvrir des paysages à couper le souffle. Des parois de verdures se haussent à des centaines de mètres au-dessus du fleuve. Le long des gorges, les rafteurs peut admirer une richesse faunique et floristique incomparable. Il traverse la zone où se trouve la maison d’Indiens Cabecar. Là, les rafteurs ont le droit à des rencontres insolites avec les reptiles, les papillons, les singes, les jaguars, les oiseaux, les paresseux et bien d’autres espèces sauvages. Le fleuve prend ensuite le chemin vers le nord-est. Avant de terminer son trajet dans la mer des Antilles, il sillonne une zone forestière et passe à Siquirres.

Les rapides possibles

Les eaux de Pacuare offrent des descentes spectaculaires. Considérée comme l’une des cinq plus belles rivières sur terre par le magazine « National Geographic », Pacuare dispose d’impressionnantes cascades et des rapides de catégories 3, 4 et 5. Mais ses eaux ne sont pas uniquement dédiées aux professionnels du  rafting. Elles accueillent aussi les amateurs avec des rapides 1 et 2.

Certes, le rafting est praticable toute l’année sans restriction dans ce pays. Toutefois, pour ceux qui cherchent vraiment la sensation forte et les décharges d’adrénaline garanties, la période la plus agitée aille de juin à octobre.

L’after rafting !

Après le rafting, les visiteurs peuvent s’adonner au trekking et continuer l’observation à pied. D’innombrables sentiers sont disponibles du nord au sud et d’est en ouest. Partir à la rencontre des autochtones, visiter les parcs ou encore découvrir les volcans, tout y est possible. L’idéal pendant le voyage c’est de solliciter l’aide d’un bon guide sauf si on connaît bien le pays ou si l’on connaît quelqu’un qui y habite depuis longtemps.

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates